Vaccinophobie virale

Publié le 19 Août 2013

Quand la vaccinophobie et la diffusion virale d'informations sur internet se rejoignent, ça donne des choses de ce genre:
Vaccinophobie virale
Tu veux en savoir plus? Viens suivre un petit module de vaccinophobie sur les mèmes.
Cours créé pour l'Institut Supérieur de Charlatologie

Tu te souviens? les bases du discours anti-vaccinaliste avaient été posées lors du cours de vaccinophobie. Pour te perfectionner dans l'élaboration de ton discours, tout en t'amusant, je t'avais proposé de jouer au bingo de la vaccinophobie.

 

Mais, comme tu l'auras peut-être déjà remarqué lors de tes premiers travaux pratiques sur le terrain, les longues explications sont parfois bien ennuyeuses pour le public. Aujourd'hui, il faut frapper vite et fort, marquer les esprits !

 

Je vais donc aborder un nouvel outil, très en vogue sur internet, et qui te servira aussi éventuellement pour d'autres entreprises causes. Il s'agit des Mèmes

 Quésaco ? Quelques éléments de définition :

 
  • Le terme mème internet est un anglicisme utilisé pour décrire un élément ou un phénomène repris et décliné en masse sur internet.

  • Dans sa forme la plus sommaire, un mème internet est une idée simple propagée à travers le web. Cette idée peut prendre la forme d'un hyperlien, d'une vidéo, d'un site internet, d'un hashtag, d'un personnage récurrent ou simplement d'une phrase ou d'un mot. Ce mème peut être propagé par plusieurs personnes par le biais de réseaux sociaux, de blogs, de messageries instantanées, d'actualité, et autres services internet.

  • L’élément humoristique est un facteur très important pour les mèmes. Une communication décalée par rapport à un contexte, en combinaison avec des images, est la base des mèmes sur internet

 

Tel un virus, ton mème va se propager de personne en personne à travers la toile. Aucun anti-virus, aucun vaccin ne t'arrêtera! Avec un peu de chance, certaines personnes, mieux disposées désormais à assimiler tes longues explications, remonteront vers ton blog ou le site de ta fédération anti-vaccins.

 

Pour t'aider à débuter ton nouvel exercice sur le terrain, je te propose un mode d'emploi mis au point dans un institut anglophone

 

Vaccinophobie virale

Une petite traduction pour les anglophobes :

 

  • Utilise la photo d'un enfant triste en arrière-plan. Les enfants sont toujours tristes pour l'une ou l'autre raison comme confectionner des blue-jeans dans une usine pour 3 centimes de l'heure, donc c'est assez facile de trouver une image d'un enfant triste.

  • Pour un gros titre effrayant, choisis une grande taille de police et écrit le tout en majuscules.

  • Ajoutes quelques éléments de preuves vagues et anecdotiques. N'aie pas peur d'user de rumeurs et de citations prises hors de leur contexte. La plupart des personnes qui prendront la peine de lire cette partie ne prendront pas la peine de faire des recherches pour vérifier les « faits » énoncés.

  • Ajoute une seringue! Réalisé correctement, cela évoquera un enfant qui sait qu'il est sur le point de se faire injecter du poison dans le corps et ne peut l'empêcher. Cela permet d'aider à contourner la partie rationnelle du cerveau d'une personne et lui rappelle sa propre peur enfantine des aiguilles.
    Pour de meilleurs résultats, la seringue doit être légèrement floue.

  • Ajoute quelque chose pour titiller l'instinct primitif des mamans, et l'affaire sera dans le sac.

 

Il s'agit bien évidemment d'un canevas que tu n'es pas obligé de suivre à la lettre. N'hésite surtout pas à innover, voir à le simplifier pour être encore plus accrocheur. Même qu'au plus un mème est simple, au plus il est à même d'atteindre le plus grand nombre.

 

Prends garde à toi, tes opposants anti-anti-vaccins sont également capables de réaliser des mèmes, et force est de constater qu'ils ont souvent plus d'humour que tes prédécesseurs anti-vaccins.

 

Bonne chance.