Articles avec #actualite tag

Publié le 6 Septembre 2017

De temps à autre, certaines vedettes s'expriment publiquement sur des sujets où on ne les attend a priori pas. C'est le cas de Jim Carrey ou Robert De Niro aux USA. Chez nous, Isabelle Adjani était récemment l'invitée de l'émission "Le Grand Atelier" de Vincent Josse sur France Inter.

Isabelle Adjani et discours anti-vaccination - Analyse

Dans l'émission du 3 septembre 2017 - A partir de 56' 35'', la séquence dure une dizaine de minutes, sans contradicteur. Après avoir diffusé des extraits d'un discours d'Edouard Philippe et d'interview de Romain Gherardi, puis d'Alain Fisher, Isabelle Adjani est invitée à se positionner. Munie de fiches, elle nous dresse une liste de ses arguments.

 

Analysons cette argumentation.

Bien sur, l'aluminium est un toxique qui ne devrait pas exister comme adjuvant dans les vaccins mais ce qui me frappe c'est d'entendre le professeur Alain Fisher, président du Comité de vaccination, omettre de préciser qu'il est en lien étroit avec le laboratoire Sanofi dont il a reçu en 2013 le prix Sanofi-Pasteur par exemple, tout comme le ministre de la santé Agnès Buzyn qui, elle, était au conseil d'administration (board) de deux laboratoires très impliqués dans les vaccins, Novartis et Bristol-Myers Squibb (moi aussi j'ai mes fiches, désolée) de 2009 à 2011.
Je voudrais comprendre comment des gens qui ont un intérêt, on va dire d'ordre financier, dans ces décisions peuvent intervenir comme des boucliers humains qui protègent notre santé.
Alors, se référer à Pasteur, comme l'a fait le premier ministre, est une bien mauvaise idée. Il faudrait lire un livre qui s'appelle "En Finir avec Pasteur" qui a été écrit par le docteur Eric Ancelet où on va apprendre, découvrir peut-être pour la plupart des gens, que Pasteur n'est pas celui qu'on croit et peut-être aussi acheter, moi ça je recommande aux parents, un livre de Sylvie Simon qui était une journaliste médicale remarquable, qui a fait preuve d'un courage, vraiment de résistante, qui a écrit "les vaccins, ce que l'on nous cache" sur les effets indésirables.

L'aluminium

L'hydroxyde d'Aluminium, qui est utilisé depuis près de 100 ans dans les vaccins comme adjuvant immunologique a une fonction importante dans la réponse immunitaire. Il n'y est pas mis sans but... Prétendre qu'il ne devrait pas exister dans les vaccins comme le fait l'actrice, c'est démontrer la méconnaissance de sa fonction. Quant à sa nocivité, le rapport de l'Académie Nationale de Pharmacie de 2016 fait le point sur les connaissances scientifiques et notamment sur les études de Gherardi, Ce rapport souligne qu'il n'y a actuellement aucun lien de causalité établi.

 

Fisher et Buzyn corrompus

C'est un argument récurrent de la rhétorique anti-vaccination et complotiste... C'est pourtant assez logique que les personnes en charge de recommandations vaccinales aient des connaissances en matière de vaccination... On ne demande pas à un garagiste de faire du cinéma. De la même façon, on ne demande pas à une actrice de gérer des questions de santé.

Alain Fisher a reçu un prix pour ses recherches en immunologie, immunomodulation, immunogénétique et technologies translationnelles. Un prix... Comme un César ou un Molière dans son domaine... Pas de quoi en faire un cinéma...

Quant à la ministre Agnès Buzyn, un article circule sur des conflits d'intérêt. Que lui reproche-t-on ? D'avoir participé à des congrès et des symposiums sur la greffe de moelle et sur trois produits (Sprycel, Tasigna, Glivec) qui sont des traitements utilisés en cancérologie... Rien à voir avec les vaccins en plus.

 

Les livres

L'actrice cite deux livres d'auteurs n'ayant pas de formation particulière en immunologie ou vaccinologie. Le premier d'Eric Ancelet. Ce vétérinaire est connu pour son adhésion à la biologie totale et aux théories de Hamer, théories pseudo-scientifiques détournant régulièrement de traitements efficaces des personnes atteintes de cancer. Et les microbes n'auraient selon eux pas de lien avec les maladies. La Nouvelle Médecine Germanique fait des victimes dans nos pays. Plus d'infos sur Eric Ancelet sur Psiram.

Le second livre qu'Adjani recommande aux parents est écrit par Sylvie Simon. Cette journaliste qui a notamment écrit des livres sur l'ésotérisme (tarot, réincarnation) est connue pour ses positions allant à l'encontre du consensus scientifique au sujet de la vaccination. Sylvie Simon est aussi sur Psiram.

I.A. : Et citer, je me réfère à nouveau au premier ministre, la rougeole comme étant ...

V.J: un danger

I.A.: plus qu'un danger, un danger absolu, si on l'entend. Manque de chance, par exemple cette année en Suisse, la rougeole a fait sa première victime depuis 2009 mais cette victime était vaccinée par exemple. Il y a eu aussi cette épidémie d'oreillons à l'Université d'Harvard l'année dernière, 99% des personnes infectées étaient vaccinées. Même topo pour cette épidémie de coqueluche en 2014.

Une seule victime ?

Adjani parle de la victime suisse. Elle omet de dire que ce jeune homme souffrait d'une leucémie et que c'est entre autre pour ces personnes qu'il est recommandé de vacciner afin d'atteindre une couverture vaccinale suffisante. Elle ne parle pas des autres victimes de cette année, non vaccinées : de la jeune Inès, 17 ans, non vaccinée, de cet enfant italien, des 12 bébés roumains, de cette maman allemande, de l'adolescente française,...

 

Les malades sont vaccinés !

Au cours d'une épidémie, il n'est pas illogique (même si c'est contre intuitif) que des vaccinés se trouvent parmi les malades. Les vaccins ne sont pas efficaces à 100%.

Prenons un exemple fictif : un groupe de 10 000 étudiants, dont 99% sont vaccinés contre une maladie X, avec un vaccin Y efficace à 95%. Vous aurez

- 9405 vaccinés immunisés

- 495 vaccinés non immunisés

- 100 non vaccinés

Si la maladie est introduite par une personne extérieure au groupe, vous pourrez avoir plusieurs centaines de malades vaccinés contre quelques dizaines de malades non vaccinés. Ça ne voudra pas dire que le vaccin est inutile, puisque dans le même temps 9405 personnes auront été protégées. Nous vous conseillons la lecture du billet "Et pourtant, les enfants avaient été vaccinés !" sur le blog La coupe d'Hygie.

 

Isabelle Adjani et discours anti-vaccination - Analyse

Et puis aussi, nous dire que la vaccination est obligatoire dans le monde entier. Ha Bon. Etonnant. En Allemagne, en Autriche, en Angleterre, aux Pays-Bas, en Suisse, en Espagne, en Finlande, en Islande, au Luxembourg, en Norvège, en Suède, l'obligation vaccinale a été levée. Etonnant ça, vous ne trouvez pas ?
Au Portugal, c'est pour la diphtérie et la polio.

Les autres pays

Sauf erreur de notre part, Edouard Philippe n'a jamais prétendu que la vaccination était obligatoire dans le monde entier.

Il est exact que les lois diffèrent d'un pays à l'autre. C'est logique quand on considère le contexte épidémiologique, historique, juridique... et les données de couverture vaccinale. En Belgique, par exemple, la Flandre n'a pas besoin d'obliger davantage puisque les taux de vaccination sont bons. L'Italie et l'Allemagne changent actuellement leurs lois, tout comme la France, pour mieux répondre aux risques liés à la baisse des couvertures vaccinales.

Adjani parle du Portugal et la vaccination contre la diphtérie. Sait-elle que trois enfants, non-vaccinés sont décédés de la diphtérie ces dernières années ? En Espagne, d'abord, en 2015, alors que ce n'était plus arrivé depuis 30 ans, un enfant de 6 ans est décédé. En Belgique, en 2016, une petite fille de 3 ans. En Italie ensuite...


 

Isabelle Adjani: J'y vais hein... Je vous parle là, je sors de mon contexte artistique, et je vous parle comme une mère qui n'a pas fait vacciner ses enfants et qui le revendique.

Vincent Josse: Vous n'avez pas fait vacciner vos enfants, Isabelle Adjani?

I.A.: Non non, absolument pas. Depuis que j'ai découvert la grande démarche propagandiste de l'industrie pharmaceutique des laboratoires pour ramener cet argent sur le dos de la santé des gens et bien, non, j'ai mis en acte réel mes convictions.

Les faux

Adjani a donc eu recours à des faux... En décidant de ne pas vacciner ses enfants, elle prend le risque de les exposer à des maladies évitables et pouvant donner lieu à des complications. Et, outre le risque individuel qu'elle fait courir à ses enfants, elle ne participe pas à la protection des personnes ne pouvant pas être vaccinées, comme les bébés (avant un an pour la rougeole par exemple), les personnes immuno-déprimées,... en laissant ses enfants être le vecteur potentiel de ces maladies.

Vincent Josse : Sans que vos enfants ne rencontrent de maladies particulières.

I.A : Non, ils vont très très bien et sont, ...ont un suivi, on y croit, on y croit pas, phyto-homéo et mon jeune fils de 20 ans n'a jamais pris d'antibiotiques de sa vie.

Tout va très bien Mme !

Et si son fils a juste eu de la chance ?

Ne pas avoir été victime de maladies ne signifie pas qu'elles n'existent pas ou qu'elles ne présentent pas de danger.

V.J : Vous êtes radicale.

I.A : Je ne suis pas radicale. J'ai eu des parents qui ont été sur-médicalisés, sur-traités chimiquement, et dont je peux dire qu'ils en sont à moitié mort. Enfin disons qu'il y a 50% de leur déclin physiologique, biologique qu'ils doivent à la médecine allopathique. Et moi-même, j'ai été traité très tôt aux antibiotiques absolument surdosés. Il m'a fallu des années et des années pour me nettoyer de ça et j'ai fait mon apprentissage moi-même. Je suis parfaitement évidemment autodidacte.
Alors certains peuvent prendre leurs aises et me taxer d'ignorante mais moi ce sont plutôt ceux qui savent et qui nous prétendent ignorants, je parle des gens qui pensent comme moi et qui militent comme moi contre cette nouvelle loi...

V.J : Parce qu'elle nous met en danger?

I.A : Parce qu'un nourrisson n'a pas son système immunitaire suffisamment développé pour pouvoir lutter contre l'inoculation de 11 maladies. Parce que qu'est-ce que c'est un vaccin ? C'est une maladie qu'on vous inocule. Comment va-t-il lutter contre ces 11 maladies ? Pour moi, c'est vraiment une façon de détériorer pour ne pas dire de détruire l'éclat biologique d'un être dès sa naissance. Il s'agit d'un mensonge scientifique qui joue sur la peur des gens et moi j'ai vraiment décidé dans ce domaine de ne pas avoir peur.

Le système immunitaire des bébés

Les antivax, comme Henri Joyeux  utilisent souvent l'argument d'un système immunitaire qui serait immature. Les décodeurs du Monde ont consacré un article à ce sujet dont voici un extrait :

Au contraire, ils sont exposés naturellement à des milliers de milliards de bactéries dès la naissance. Heureusement pour eux, ils disposent de ressources immunitaires pour lutter contre.

Différentes études scientifiques se sont donc intéressées au poids des vaccins sur l’immunité des enfants : mobilisent-ils ou non une grande partie des défenses de l’enfant ? Non, concluent les experts : une étude américaine publiée en 2002 a montré que les vaccins ne mobilisent pas plus d’un lymphocyte (nos cellules immunitaires) sur 10 000 chez l’enfant. Ce qui veut dire, selon eux, qu’un enfant aurait en théorie les ressources pour répondre correctement à 10 000 vaccins à la fois.

Loin de « fatiguer » le système immunitaire du nourrisson, les différentes études réalisées à ce sujet, dont une étude allemande de 2000, montrent au contraire que les enfants vaccinés ont de meilleures défenses que les enfants non vaccinés, y compris contre des infections sans lien avec les vaccins.

A l’inverse, les très jeunes enfants sont beaucoup plus vulnérables aux maladies contre lesquelles les vaccins protègent, comme la diphtérie, la coqueluche ou les méningites bactériennes. Toutes ces maladies, particulièrement contagieuses, peuvent frapper dès la naissance, y compris en cas d’allaitement prolongé. Là aussi, les études concluent que retarder la vaccination expose à ces risques, sans bénéfice pour la santé de l'enfant."

 

Le vaccin est une maladie qu'on vous inocule

Adjani se dit autodidacte... Qu'a-t-elle lu sur le principe de la vaccination pour sortir une énormité pareille ?

La vaccination, c'est un procédé un peu plus complexe qu'inoculer un virus ou une bactérie... Il y a différentes possibilités : vivant atténué (on a retiré l'essentiel de ses capacités à rendre malade), tués, anatoxines ou en sous-unités. Le but est de conférer une protection sans développer la maladie.

Isabelle Adjani et discours anti-vaccination - Analyse

V.J : Pourtant Alain Fisher dit que cette position que vous tenez ou qui est également celle que l'on a entendu du professeur Gherardi est trop anxiogène. C'est l'adjectif qu'il emploie.

I.A : Mais ça, c'est une façon de fabriquer de l'angoisse, de dire que c'est anxiogène. Les gens ne peuvent pas être rassurés s'ils ne savent pas. Ils ne peuvent pas imaginer même qu'on puisse leur mentir. Et on a pas d'autres choix que de s'informer. La responsabilité revient à chacun mais moi, cette responsabilité, je l'ai prise depuis longtemps et j'ai fait faire des faux pour mes enfants, pour les écoles et pour tout ce qui administrativement m'obligeait, entre guillemets.

Et si vous voulez, pour clore ce plaidoyer, je vous dirai que c'est un crime contre l'immunité qui probablement dans les 20, 30, 40, 50 prochaines années sera,serait appelé un crime contre l'humanité.

V.J : Vous allez jusque là ?

I. A : Oui, en toute conscience.

Adjani nous dit que les personnes contredisant les antivaccins fabriquent de l'angoisse, en disant que les antivaccins ont un discours anxiogène. Comment dire... c'est un peu surréaliste. En gros, elle voudrait ne pas être contredite quand elle raconte des énormités, parce que ça pourrait l'angoisser !

Elle conclut en dressant un scénario catastrophe pour les décennies à venir. Serait-elle revenue sans crier gare dans son contexte artistique ?

Mme Adjani, on vaccine déjà depuis plusieurs décennies et on a toujours pas d'été meurtrier...

 

PS: il est possible de réagir à ce genre de dérapage en contactant le médiateur de Radio France, comme l'a fait cet auditeur:

Tribune antivax offerte à une heure de grande écoute sur France-Inter