Rougeole : Le cas symptomatique de la Roumanie

Publié le 16 Juin 2017

Les politiques de santé en matière de vaccination changent en Europe. L'Italie a annoncé rendre 12 vaccinations obligatoires, l'Allemagne réfléchit à un système d'amende pour les parents d'enfants non-vaccinés et la France souhaite élargir ses vaccinations obligatoires.

Pourquoi cela se bouscule ?


L'une des explications est la rougeole dont l'incidence est alarmante un peu partout en Europe. On compte également des décès : notamment une maman allemande, une jeune fille portugaise de 17 ans, un jeune suisse atteint de leucémie, un bébé de 10 mois en Bulgarie  et 30 personnes en Roumanie dont 12 bébés.

 

Mise à jour:

un enfant atteint d'une leucémie décède de la rougeole en Italie

(Itale): une fille de 9 ans, non vaccinée, décède de la rougeole.

 

Faisons un rapide tour des chiffres européens avant de nous arrêter plus longuement sur la situation en Roumanie.

"Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC) notifie que l'épidémie de rougeole continue de progresser en Europe. Depuis le début de l'année, plus de 11 000 cas ont été rapportés dans 18 pays européens. Globalement, ce sont au moins 32 pays qui signalent à présent des cas de rougeole.

Parmi les États de l'Union européenne ou de l'Espace économique européen (UE/EEE), la Roumanie a notifié le plus grand nombre de cas avec près de 6 500 cas à ce jour en 2017."

 

En Belgique

 

  • "Depuis le 20 décembre 2016, la Wallonie a notifié 293 cas, dont 115 hospitalisations liées." (Source)
  • "Deux des cas présentaient une encéphalite aiguë." (Source)
  • "Un accouchement a dû être provoqué chez une parturiente de 35 semaines présentant des complications pulmonaires." (Source)



En France

 

  • "Depuis le 1er janvier 2017, la France a notifié 189 cas, soit une augmentation de 55 cas depuis la mise à jour mensuelle précédente et près de quatre fois le nombre de cas signalés en 2016 sur la même période (47 cas). Les cas sont principalement liés à une épidémie en Lorraine (60 cas entre février et avril 2017). Deux cas d'encéphalite et 18 cas de pneumonie grave ont été diagnostiqués depuis le début de l'année. Le 31 mai, les médias ont signalé 22 cas supplémentaires à Perpignan depuis le début du mois." (Source)

 

En Allemagne

 

  • "Depuis le début de l'année, l'Allemagne a notifié 634 cas. Il s'agit d'une augmentation de 51 cas depuis la mise à jour précédente. Au cours de la même période en 2016, l'Allemagne a signalé 62 cas. Le 22 mai, une femme résidant à Essen, âgée de 37 ans, est décédée de la rougeole." (Source)



En Roumanie

Penchons-nous sur la situation particulièrement problématique de la Roumanie.

  • Alors que la Roumanie avait une couverture ROR de 94% en 2012, une campagne de désinformation massive dirigée par un célèbre couple de télévision local, Olivia Steer et Andi Moisescu, et soutenue par certains groupes religieux, a débuté. La couverture a commencé à tomber, à 89% en 2014 et à 83% en 2015. L'estimation pour 2016 est inférieure à 80%, même 70% dans certaines régions de l'Ouest. Ce sont exactement les régions les plus touchées par cette épidémie.
  • Plus de 6600 personnes ont été contaminées. 97% d'entre elles n'étaient pas vaccinées.
  • Toutes les victimes (30 personnes!) étaient non vaccinées. La plupart proviennent des groupes à risque. Elles ne peuvent être immunisées en raison de leur âge ou de leur état de santé. 12 bébés de moins de 1 an (donc trop jeunes pour le vaccin ROR) font partie des victimes. Parmi les autres exemples, on peut trouver le cas d'une jeune femme atteinte du VIH. En plus de cela, il y avait des cas impliquant des enfants avec diverses maladies associées.
http://ecdc.europa.eu/en/press/news/_layouts/forms/News_DispForm.aspx?ID=1601&List=8db7286c-fe2d-476c-9133-18ff4cb1b568&Source=http%3A%2F%2Fecdc%2Eeuropa%2Eeu%2Fen%2FPages%2Fhome%2Easpx

http://ecdc.europa.eu/en/press/news/_layouts/forms/News_DispForm.aspx?ID=1601&List=8db7286c-fe2d-476c-9133-18ff4cb1b568&Source=http%3A%2F%2Fecdc%2Eeuropa%2Eeu%2Fen%2FPages%2Fhome%2Easpx

    Quelle a été la réponse des anti-vaccinations ? Ont-ils accepté leurs responsabilités face à ces faits ? Bien sûr que non. Ils prétendent maintenant que le virus a été propagé par la partie vaccinée de la population (ce qui est faux, car les génotypes sont différents). Ils soutiennent aussi que la rougeole est une maladie inoffensive, puisque toutes les victimes étaient "déjà très malades" (elles ne l'étaient pas) et seraient mortes d'un simple rhume (ce qui est faux). Il y a, bien sûr, une autre explication avancée par les partisans anti-vaccination : cette épidémie serait propagée intentionnellement (une théorie du complot saugrenue).

     

    Lectures associées :

    Romania 2017= A real-life example of what happens when the anti vaxxers win (Merci à Christophe Garcia pour la traduction de certains passages de cet article)

    Romania measles outbreak update: 27th possible death being investigated

    Epidemija malih boginja u rumunskom Banatu, tik uz granicu sa Srbijom

    Measles outbreaks across Europe threaten progress towards elimination

    Romania measles outbreak: More than 5000 cases since 2016, vaccine shortages reported
     


     

    La responsabilité du mouvement anti-vaccination est incontestable dans la situation roumaine et plus largement en Europe.  Mais il est un peu trop facile de leur faire porter l'unique responsabilité !


    Des professionnels de la santé ont été contaminés, notamment en Belgique.
    Les infections nosocomiales sont aussi citées dans l'épidémie roumaine...
    Et combien de personnes, par oubli, négligence ou paresse, ne sont pas en ordre de vaccination contre la rougeole ?
    Ces personnes participent elles aussi à l'insuffisance de la couverture vaccinale qui devrait être de 95% pour que le virus ne circule plus.
    Toutes les personnes nées après 1980 doivent avoir reçu deux doses.


    Qu'on se le dise...

    Rédigé par Louise

    Publié dans #Rougeole, #Actualité

    Commenter cet article

    C 29/06/2017 11:29

    Intéressant.
    Il y a une chose étrange entre le graph des épidémies et le contenu de l'article.
    Certes il y a de nombreux cas très récents, mais quid des nombreux cas de 2011-2012 ?
    N'est-ce pas en contradiction avec l'article qui dit que le taux de vaccination a commencé à descendre à partir de 2012, alors que justement la rougeole a arrêté de s'étendre fin 2012-début 2013 ?

    Julie 29/06/2017 17:43

    Ici, les couvertures vaccinales en Roumanie :

    http://apps.who.int/immunization_monitoring/globalsummary/estimates?c=ROU

    On voit qu'à partir de 2009, la couverture vaccinale à deux doses ne dépasse plus les 95%. Puis baisse, jusqu'à tomber à 88% en 2015

    Erchinoald 19/06/2017 09:53

    Fort intéressant article d'un blog que je viens de découvrir et qui nous change des délires propagés par les sites anti-vaccination

    Arn 10/07/2017 18:11

    Complètement d'accord avec vous !
    Si la santé et la vie des enfants n'était pas en jeu, j'en viendrais presque à me dire de laisser les anti vaxx se debrouiller avec une baisse de la couverture générale quand ils auront fait assez de bruit pour que celle ci soit largement insuffisante, ils en paieront le prix... Mais malheureusement ce sont leurs enfants, les personnes immunodeprimees et les bébés trop jeunes pour être vaccinés qui paieront les pots casses