Polio (2/4) : la polio c'est quoi ?

Publié le 19 Juillet 2013

Polio (2/4) : la polio c'est quoi ?

Une maladie infectieuse est caractérisée par son ou ses agents pathogènes, son mode de transmission, son niveau de contagiosité, son ou ses réservoirs naturels, ainsi que par le développement de la maladie chez la personne infectée (incubation, symptômes, complications éventuelles).


Une description de ces différentes caracactéristiques de la polio peut être trouvée dans le guide des vaccinations 2012 qui est un mine d'informations accessibles sur les maladies à prévention vaccinales et leur vaccin.

En bref (pour les blasés):

la polio, c'est 3 sérotypes d'un entérovirus à réservoir humain (mais qui survivent un certain temps dans le milieu extérieur). La transmission est oro-fécale. Le virus touche l'ensemble d'une population si elle n'est pas vaccinée. Le risque de paralysie est d'autant plus élevé que la personne infectée est âgée.

En détails (pour les motivés) :

Les virus en cause:

Les trois types de poliovirus responsables de la maladie (sérotypes 1, 2 et 3) appartiennent au genre des entérovirus.

Le mode de transmission et le réservoir naturel:

Le réservoir est humain, constitué par les personnes infectées, le plus souvent de façon inapparente. La transmission se fait soit directement par contact avec les matières fécales ou les sécrétions pharyngées d’une personne infectée, soit indirectement par ingestion de produits souillés, le virus pouvant résister plusieurs semaines dans le milieu extérieur.

Niveau de contagiosité :

En l’absence de politique vaccinale, le taux d’infection dans les foyers comprenant de jeunes enfants peut atteindre 100 %.

Développement de la maladie:

Après ingestion, les poliovirus se multiplient au niveau du tractus gastro-intestinal, gagnent le système lymphatique et peuvent passer dans le sang ; chez un petit nombre d’individus, après cette phase de virémie, les virus peuvent gagner les tissus nerveux (cornes antérieures de la moelle, cerveau, etc.) et provoquer des lésions irréversibles.

L’infection peut être pratiquement inapparente ou se traduire par un train fébrile, une sensation de malaise, des céphalées, des troubles gastro-intestinaux, une raideur de la nuque et du dos avec ou sans paralysie. Les paralysies sont d’extension très variable, touchant un muscle, un membre, entraînant une paralysie généralisée avec des troubles respiratoires pouvant mettre en jeu le pronostic vital ou être à l’origine de handicaps parfois très lourds, pour la vie. La proportion des infections qui évoluent vers des formes paralytiques est de l’ordre de 1/1 000 chez le petit enfant et de 1/75 chez l’adulte, selon le type de virus en cause et les conditions socio-économiques.

La durée d’incubation varie de trois à vingt et un jours. La période la plus contagieuse s’étend de sept à dix jours avant et après l’apparition des symptômes. Les virus peuvent être isolés dans les selles pendant six semaines ou plus.

Rédigé par Julie

Publié dans #Polio

Commenter cet article