Angleterre et Pays de Galle

Publié le 19 Janvier 2013

Données

Source: Healt Protection Agency (HPA)

  • début vaccination rougeole: 1970

  • début vaccination ROR: 1988

Graphes

Angleterre et Pays de Galle

Mon graphe

Angleterre et Pays de Galle

Mes commentaires

On peut distinguer 4 époques sur ce graphe.

  • Epoque 1 (1940-1957) :

Observations :

L’incidence est quasi constante (ligne bleu épaisse)
Les décès diminuent nettement (ligne rouge épaisse)
Le taux de létalité diminue nettement (ligne orange épaisse)

Conclusions :

Entre 1940 et 1957, l’amélioration des conditions de vie n’a pas permis de diminuer l’incidence de la rougeole. Par contre elle a permis, conjointement avec une amélioration éventuelle de la prise en charge des patients, de réduire le nombre de décès et le taux de létalité. Celui-ci atteint alors une valeur d’environ 1/5000 vers 1957 au lieu de 1/500 vers 1940.

  • Epoque 2 (1957-1968) :

Observations :

L’incidence est toujours quasi constante
La mortalité est quasi constante
Le taux de létalité est quasi constant.

Conclusions :

Entre 1957 et 1968, en dépit de possibles améliorations dans le niveau de vie, il n’a plus été possible de faire diminuer l’incidence, ni les décès. Dans ces conditions, il est évident que le taux de létalité ne puisse pas diminuer. En fait, on a atteint vers 1957 les limites de ce que l’amélioration des conditions de vie et de la prise en charge peut faire pour réduire l’incidence, les décès et le taux de létalité.

  • Epoque 3 (1968-1988) :

Observations :

L’incidence diminue nettement
Les décès diminuent nettement
Le taux de létalité stagne
La couverture vaccinale augmente nettement

Conclusions :

Le taux de létalité qui dépend des conditions de vie et de la prise en charge des patients, et non de la vaccination, stagne pour rester à environ sa valeur de 1957. Par contre le nombre de décès diminue conjointement avec le nombre de cas. La diminution du nombre de décès entre 1968 et 1988 est donc le résultat de la vaccination. (Comme je le disais plus haut, c’est assez évident : moins de gens malades grâce au vaccin = moins de gens qui décèdent grâce au vaccin)

  • Epoque 4 (1988-2007) :

L’époque 4 débute avec l’introduction de la vaccination ROR et correspond à des nombres de cas et de décès si faibles (par rapport à l’unité indivisible qu’est un être humain) que l’échelle logarithmique n’est plus adaptée :

-il est impossible de prendre le logarithme de 0 (voir par exemple courbe rose mince du premier graphe)

-des oscillations fortes apparaissent entres des nombres pourtant forts proches, ce qui empêche une interprétation correcte (voir par exemple la courbe rouge épaisse du premier graphe).

De plus, la mesure du taux de létalité devient non pertinente, car prendre le rapport deux nombres petits donne lieu à des instabilités numériques qui se traduisent par les oscillations de la courbe orange. Le vrai taux de létalité reste bien celui qui a été établi entre 1957 et 1988.

On utilise donc aussi la deuxième figure pour analyser l’époque 4.

Observations :

L’incidence diminue nettement mais stagne un peu vers la fin

Les décès sont en très petit nombre et diminuent nettement dans l’ensemble

La couverture vaccinale est à peu près constante et élevée (autour de 80%)

Conclusions :

Le fait de maintenir une couverture vaccinale relativement élevée sur un longue période de temps permet de faire chuter l’incidence sur le long terme jusqu’à un certain seuil (il faudrait donc augmenter la couverture vaccinale pour faire baisser ce seuil)

Les décès diminuent conjointement avec le nombre de cas, les décès enregistrés étant d’ailleurs pour la plupart le résultat d’effet à long terme de rougeoles contractées dans les années 80 ou avant…

  • Conclusions des conclusions :

-La vaccination permet de réduire le nombre de cas de rougeole.
-La vaccination permet de réduire le nombre de décès liés à la rougeole.
-L’amélioration des conditions de vie et de la prise en charge permet de réduire le taux de létalité.
-L’amélioration des conditions de vie et de la prise en charge ne permet par à elle seule d’éliminer les décès liés à la rougeole.

Comparaison du nombre de complications avant et après le début de la vaccination en tenant compte du déplacement en âge

Le bilan est en faveur de la vaccination (voir figure ci-dessous).

Angleterre et Pays de Galle

Actualité:

Measles outbreak sees 'missing generation' queuing for MMR jab (17/04/2012)

http://www.guardian.co.uk/society/2013/apr/17/measles-outbreak-mmr-jab

Infected pupils in Swansea speak about disease they were not inoculated against as infants amid Wakefield controversy

Rebecca Higgins knows what it is like to have measles. She caught it from her elder brother Christian last term. One or other of them probably gave it to their younger brothers William, 10, and Josh, 10 months.
"I have never been that ill before. I could not eat properly. I was weak, dizzy and the room shook sometimes," said 14-year-old Rebecca. "I had spots. I couldn't see any of my friends."
Rebecca had never had the MMR vaccination, recommended in two doses to infants at 13 months and at three years. Now she wants the jab to make sure she never has mumps or rubella: "All my friends are having it now."
[...]

Swansea measles cases exceed 800 (18/04/2013)

http://www.guardian.co.uk/uk/2013/apr/18/swansea-measles-cases-exceed-800?INTCMP=SRCH

Further 43 measles cases reported to Public Health Wales in two days as vaccination drive begins in Swansea schools

The number of measles cases in the outbreak centred on Swansea has passed 800 with an extra 43 cases being reported to Public Health Wales in two days.
Vaccinations in secondary schools in the area started on Wednesday, as health officials targeted 10- to 18-year-olds who did not get jabs when they were infants.
Children and young adults have been badly affected in the outbreak. Catch-up clinics have also been organised again at hospitals in Swansea, Bridgend and Neath this Saturday in an attempt to bring the outbreak under control.
[...]

Graphic: everything you need to know about the measles outbreak

http://www.telegraph.co.uk/health/healthnews/10018432/Graphic-everything-you-need-to-know-about-the-measles-outbreak.html

Before the introduction of the measles vaccine in 1968 there were hundreds of thousands of cases every year and an average of nearly 100 people died every year from the disease.
The introduction of the combined measles, mumps and rubella vaccine (MMR) in 1988, coupled with a peak in vaccination rates of over 90 per cent, interrupted the spread of measles and limited outbreaks to small, localised areas of the country.
In recent years measles has re-established itself, causing outbreaks like the one affecting Wales today.
Public Health England and Wales blame the recent outbreak on lower levels of vaccination which reached a low of as little as 80 per cent in 2003/04. Children born in the period from 1997 to 2003 remain "under vaccinated" according to the organisation.
It is estimated there are up to 330,000 children in the UK aged 10-16 who have not been vaccinated, and up to 1 million children are at risk.
Angleterre et Pays de Galle
Commenter cet article