Homéopathie: lettre ouverte d'un médecin

Publié le 16 Octobre 2013

  "Il y a quand même des médicaments qui soignent !"

Lettre ouverte à Madame la ministre de la Santé


Madame la ministre,

Afin de réaliser des économies en terme de dépense de santé, vous avez pour objectif louable de dérembourser les médicaments dont le service médical rendu ( S.M.R. ) est jugé insuffisant.
En tant que médecin généraliste, je souhaiterais connaitre les raisons qui motivent le remboursement actuel à hauteur de 30% des "médicaments" homéopathiques.

Tout d'abord le terme "médicament" est usurpé, car il est démontré depuis de nombreuses années que les produits homéopathiques n'ont aucune activité pharmacologique, immunologique ou métabolique et ne présentent aucune propriété curative ou préventive supérieure à un placebo, comme l'exige pourtant la définition de l'article L5111-1 du code de la santé publique.

Par ailleurs, l'article R4127-39 de ce même code de la santé publique dispose que "les médecins ne peuvent proposer aux malades ou à leur entourage comme salutaire ou sans danger un remède ou un procédé illusoire ou insuffisamment éprouvé. Toute pratique du charlatanisme est interdite".

Pourtant, comme vous le savez, les "médicaments" homéopathiques jouissent d'un traitement de faveur qui va a l'encontre de tout principe de santé publique :

- Ils n'ont pas besoin d'essais cliniques pour être autorisés à la vente et à la prescription
- Ils sont dispensés d'autorisation de mise sur le marché ( A.M.M. )
- Le S.M.R. de ceux remboursés n'a jamais été évalué.

Comment justifiez-vous alors que les "médicaments" homéopathiques soient porteurs de la vignette bleue, synonyme d'un remboursement à 30% et donc d'un S.M.R. modéré ?

Nombre de médecins qui refusent de mentir à leurs patients aimeraient connaitre les raisons médicales, études scientifiques à l'appui, qui justifient à ce jour le remboursement de l'homéopathie , là ou d'autres médicaments avec certes un SMR faible, mais ayant le mérite d'exister, sont sacrifiés sur l'autel de l'assurance maladie.

Le déremboursement pur et simple de l'homéopathie représenterait pourtant des dizaines de millions d'économies immédiates sans aucun retentissement sur la santé publique et renouerait les médecins avec leur probité.
Le remboursement d'un traitement est-il à vos yeux dépendant du nombre de personnes que le laboratoire embauche pour l'élaborer, ou de l'efficacité du traitement ?
La non-dangerosité d'un traitement le dispense-t-il de la moindre efficacité pour obtenir votre accord de remboursement par l'assurance maladie et donc le contribuable ?

En résumé, Madame la ministre, ma question est simple : Quels sont les arguments scientifiques et medicaux à votre disposition légitimant le non-déremboursement des "médicaments" homéopathiques ?

Je vous prie de croire, Madame la ministre, en l'assurance de mes respectueuses salutations.

Docteur Guillaume Cabarrou.

Publié dans #Actualité, #Homéopathie

Commenter cet article

Alexandre 03/08/2016 15:43

J'ai appris cela aujourd'hui, j'ai écris une pétition :

https://www.change.org/p/pour-le-d%C3%A9remboursement-des-m%C3%A9dicaments-hom%C3%A9opathiques-par-la-s%C3%A9curit%C3%A9-sociale

emma 30/11/2014 14:38

Quelqu'un a émis l'idée d'une pétition, mais quel poids notre pétition aura-t-elle face à celui de l'industie pharmaceutique qui se gave sur le dos de nos contributions sociales ? J'en ai marre de payer pour du sucre alors que mes lunettes sont à peine remboursées ! J'en ai ras le bol d'enrichir une industrie qui conditionne nos enfants à l'utilisation de comprimés inutiles !

emma 30/11/2014 14:32

Merci Monsieur pour ce courrier intelligent et honnête. Les laboratoires ont probablement le bras long pour qu'il en soit ainsi. L'homéopathie est un placebo, mais les vendeurs d'homéopathie tentent de maintenir la confusion dans l'esprit du public et l'état est complice de ceci. Il y a vraiment urgence à remettre l'argent là ou il est nécessaire ! On nous parle du trou de la sécu et on jette l'argent par les fenetres en remboursant de l'homéopathie ? Alors que les prothèses sont si mal remboursées ? C'est grave. Il ne faut pas être malade dans ce pays où les politiciens sont payés par les lobby ! Sinon il est évident que l'homéopathie ne serait pas remboursée. Ce placebo nous coute beaucoup trop cher ! C'est une honte. J'ai entendu une dame dire qu'elle en donne son enfant ! Donner un placebo lui couterait moins cher ou prendre l'enfant des ses bras serait sans doute une meilleure thérapie pour lui qu'un placebo qui n'est que la porte ouverte vers l'utilisation de pilules toute sa vie pour cet enfant dès qu'il aura un petit souci. Nous devons utiliser les médicaments de manière utile et intelligente. Quand un enfant a des petits soucis, il ne fout pas lui donner d'homéopathie, c'est un conditionnement néfaste ! il faut lui parler, le rassurer. C'est tellement facile d'utiliser un comprimé de placébo homépathique pour faire semblant de regler le probleme ! Et là les laboratoires pharmaceutiques se frottent les mains: conditionnés dès le berceau, un futur gros consommateur de comprimés ! Ne soyez plus des consommateurs victimes ! Renseignez vous, regardez la vérité: on vous ment et on vous manipule pour enrichir des laboratoires qui produisent un placebo !!!! c'est le comble. Et quand vous serez malades il n'y aura plus assez d'argent pour rembourser correctement des soins absolument nécessaires !

yves 27/11/2013 19:32

Monsieur
je propose à l'inverse de dérembourser tous les médicaments sauf homéopathique.!!!En effet toutes ces drogues que vous nous prescrivez avant quelles soient retirées du marché pour le danger qu'elles représentent ne font que creuser un trou a la sécu et ne font la plupart du temps qu'empirer l état des patients !!!cela fait 20 ans que je me soigne avec des médicaments homéopathiques et depuis que je ne prends plus vos poisons c'est incroyable comme je vais bien, et ne racontez pas que cela n'est que psychosomatique, car les chevaux de courses qui valent des millions d'€ sont la plupart du temps soignés en homéopathie .....alors arrêtez de prétendre que l’homéopathie est une forme de charlatanisme, quand les informations nous prouvent tous les jours que ce sont les médicaments allopathiques qui sont en fait le plus dangereux ...a bon entendeur.... yves

sd 22/10/2013 07:58

Bravo.
En espérant que ce soit entendu à l'heure du budget de la sécu pour 2014.
Faudrait peut-être une pétition...