Publié le 22 Avril 2014

Les antivax sont fâchés avec les bonnes nouvelles !

Nous savions déjà les adeptes de l'anti-vaccination fâchés avec l'éthique...

Nous savions déjà les adeptes de l'anti-vaccination fâchés avec l'honnêteté...

Nous les découvrons fâchés aussi avec les bonnes nouvelles !

Les antivax pourraient par exemple se réjouir de l'élimination de la polio en Inde annoncée en février 2014 ou de l'élimination de la rougeole en Australie annoncée en mars 2014. Mais non, silence radio, ils n'en parlent pas.

 

C'est même parfois cocasse : les antivax belges critiquent activement l'avis d'experts français sur une recommandation concernant la prévention de la gastro-entérite à rotavirus. Mais ces antivax omettent soigneusement de mentionner les bons résultats de cette vaccination dans leur propre pays : 80% d'hospitalisation d'enfants en moins ! Si ça ce n'est pas une bonne nouvelle ! Non non, les antivax ne peuvent pas se réjouir d'un bon résultat. Ils doivent alors tricoter quelque chose pour que leur discours tienne la route : minimiser la maladie, grossir le risque d'invagination (pourtant minime par rapport aux bénéfices de cette vaccination) et faire croire (puisque les antivax sont fâchés avec l'honnêteté) que le traitement est d'office chirugical (ce qui est faux heureusement dans la majorité des cas !). Les antivax sortent tout de suite les gros moyens thérapeutiques : le bistouri !

 

Continuons d'observer le comportement des antivaccinations face aux bonnes nouvelles. Les antivax pourraient soutenir des ONG comme l'UNICEF qui lutte activement contre la mortalité infantile dans le monde. Mais non, ils préfèrent ridiculiser les artistes qui s'engagent aux côtés de cette ONG et lancer la suspicion sur tout ce travail fait pour la santé de ces enfants.

En parlant d'enfant, on peut voir sur le site des antivax des slogans comme "Qu'arrivera-t-il si votre enfant est victime d'un vaccin ?".
Ces antivax font mine de s'émouvoir de l'éventuel accident post-vaccinal qui pourrait toucher un enfant et l'handicaper à vie ou le tuer (risque qui est par exemple, pour le ROR, de l'ordre de 1/1 000 000 d'injections, voire moins) mais ils font mine de ne pas comprendre le sort de quantités d'autres enfants : chaque année, 1,4 million de décès d'enfants de moins de cinq ans sont dus à des maladies qui auraient pu être évitées par la vaccination. Et ces enfants? Pourquoi ne pas s'en émouvoir? Y aurait-il des enfants ayant plus de valeurs que d'autres suivant la cause du décès?

Les antivax ont vraiment un souci avec les bonnes nouvelles... L'OMS nous dit que 3 millions de vies sont sauvées chaque année grâce à la vaccination... Bonne nouvelle tellement difficile à entendre que les antivax ne peuvent que lancer le discrédit sur l'OMS... L'OMS sera pour eux une "association de malfaiteurs" et est corrompue !

Les antivax sont fâchés avec les bonnes nouvelles !

Les antivax pourraient se féliciter que des chercheurs poursuivent des recherches sur de meilleurs vaccins, avec une meilleure efficacité, avec moins d'effets secondaires (ce qu'ils réclament pourtant!)... Recherches de meilleurs vaccins dont la finalité est la protection essentiellement de nos enfants contre des maladies qui font encore des victimes aussi chez nous.

Par exemple quand des chercheurs publient les premiers essais d'un nouveau vaccin contre la coqueluche, les antivax ne peuvent que s'opposer à ces avancées... Par dogmatisme, même un essai clinique de type 1 est tout de suite rejeté sans même attendre la suite des essais et des recherches qui prendront encore des années.

La méthode est toujours identique : discréditer toute nouvelle recherche, balayer le tout d'un revers de la main... (On peut le lire également sur les recherches d'un vaccin contre le sida, qui serait pourtant une formidable avancée.)

Auraient-ils peur de perdre des adhérents à leur idéologie avec les progrès que la science pourrait encore faire en la matière ?

 

Non, les antivax n'aiment pas la recherche, les bonnes nouvelles... Ils sont juste allergiques au simple mot "Vaccin"...
Les bonnes nouvelles n'apportent pas d'eau au moulin de leurs mensonges, elles seraient des grains de sable dans leur rouage argumentaire !

Rédigé par Louise

Publié dans #Actualité, #Guest