Non, 93 % des parents ne demandent pas le report des vaccins !

Publié le 8 Mars 2015

Les anti-vaccinalistes veulent se persuader qu'il y a de plus en plus de parents qui s'opposent à la vaccination. C'est ainsi qu'ils se délectent dans un premier temps de prétendues baisses de couvertures vaccinales, pour ensuite se retrouver horrifiés devant la réalité de la couverture élevée contre certaines maladies. De véritables montagnes russes émotionnelles !

Non, 93 % des parents ne demandent pas le report des vaccins !

Aujourd'hui, ils récidivent dans une phase euphorique. Voilà la nouvelle qu'ils choisissent de partager (un article publié sur le site de magicmamman) :

Etude : de plus en plus de pédiatres acceptent de reporter les vaccins

Selon une étude américaine dont les conclusions étaient publiées le 2 mars dans la revue Pediatrics, les pédiatres seraient de plus en plus nombreux à accepter de retarder la vaccination des enfants à la demande des parents, dans le but de conserver leur clientèle. Explications.

93% des parents demanderaient à leur pédiatre de remettre le vaccin de bébé à plus tard. C'est en tout cas ce qu'affirme une étude américaine menée sur 534 pédiatres et dont les conclusions étaient publiées le 2 mars par la revue Pediatrics. Selon les chercheurs, un tiers des pédiatres a admis accéder à la demande des parents, en dépit des risques pour l'enfant et ce pour garder leur clientèle.

magicmamman

Et voici le mouvement « pour la liberté vaccinale » en train de claironner :

voici cette fois de nouveaux chiffres qui confirment que le baratin officiel sur les vaccins ne convainc rationnellement et scientifiquement parlant plus grand monde. La situation est donc bel et bien désespérée pour les officiels puisque selon cette récente étude, SEULS 7 PARENTS SUR 100 sont encore assez dangereusement crédules pour suivre à la lettre le calendrier de vaccinations insensé qui leur est conseillé pour leurs enfants (avec tous les risques que l’on sait).

Mouvement "pour la liberté vaccinale"

Alors qu'en est-il vraiment ? Que dit l'étude publiée dans Pediatrics ?

Au vu du résumé de l'article, on comprend que 93% des pédiatres qui ont répondu à l'étude ont indiqué avoir parmi leur patientèle des parents demandant le report... mais pas 93% des parents, loin de là !

 

21 % des pédiatres ont rapporté avoir plus de 10 % de parents demandant le report, donc il y en a 72 % qui ont moins de 10 % de parents demandeurs. Si la proportion de parents demandant le report semble bien augmenter selon l'étude, elle n'a certainement pas atteint les 93% ! Supposons, pour faire une estimation chiffrée, que les 21 % des pédiatres aient en moyenne 20 % de demandes, contre 5 % pour les autres 72 %. La proportion de parents demandeurs serait alors d'environ 8 %.

 

Le site de magicmamman a commis une erreur comme on en rencontre souvent quand les médias tentent de vulgariser la recherche scientifique. Le mouvement «pour la liberté vaccinale» s'est jeté sur cette erreur comme un chien sur un os, sans même procéder à une vérification sommaire de l'information. Cette méthode de communication est malhonnête. Elle vise à faire croire aux parents qui vaccinent qu'être contre les vaccinations serait en quelque sorte une nouvelle norme sociale... On ne s'étonnera pas, puisqu'il s'agit en fait du même mouvement qui avait fait passer (ou sincèrement pris?) une contribution déposée sur une plateforme communautaire pour une enquête journalistique diligentée par la prestigieuse CNN...

 

Suite au 09/03: le mouvement "pour la liberté vaccinale" a modifé les chiffres, mais en tire néanmoins les mêmes conclusions... pétition de principe oblige!

avant/après, le relooking qui décoiffe!

avant/après, le relooking qui décoiffe!

Rédigé par Julie

Publié dans #debunking

Commenter cet article